Silence, on braque un hôpital !

Le film choc d’une ONG contre l’évasion fiscale, tout le monde peut se remettre à espérer que les consciences changent.

Pour info, l’évasion fiscale coûterait entre 60 et 80 milliards d’euros par an à la France (l’équivalent du budget de l’Éducation nationale). Au sein de l’Union européenne, ce chiffre grimperait à 1000 milliards. Il fallait en informer les citoyens, vite et bien.

Et pour mettre en scène cette injustice folle, la vidéo montre un commando masqué, qui braque un hôpital comme une banque. Les perfusions des patients sont arrachées, les masques à oxygène retirés, les couveuses de nouveaux-nés débranchées. Tout est volé, à la vue de tous et dans l’impuissance générale.

Cohabitation avec les morts

Pour le peuple indonésien Torajas la mort n’est pas effrayante en soit, mais elle est plutôt vu comme une prolongation de la vie. Leurs morts sont ainsi enbaumés en vue d’une sortie annuelle durant laquelle ils sont rafraichis, habillés de neuf et font l’objet de toutes les attentions et offrandes.

Palmyre

Projection 3D de l’état actuel du temple de Bel à Palmyre pour se rendre compte, photos d’avant à l’appui, de l’étendue de la catastrophe, quel gâchis…
Iconem, une entreprise française, numérise le patrimoine archéologique de pays sensibles, en vue de garder une trace…

La pollution des runimants

fiches_Good_Gir_cows_3

Mauvaise nouvelle pour la planète.
Des chercheurs américains ont révélé que les émissions de méthane (gaz à effet de serre issu du stockage et traitement des déjections des ruminants) liées à l’élevage bovin ont été 11% supérieures à celles attendues pour l’année 2011.
En cause, la taille du bétail en forte augmentation en Asie, Amérique latine et Afrique, des bêtes plus grosses avec des besoin en nourriture plus important.
En Europe de l’Ouest toutefois la tendance est à la baisse grâce à de nouveaux aliments à base de lin qui réduit les éructations des bovins de 20%.

Une carte interactive des séismes anthropiques

Capture d’écran 2017-10-22 à 13.54.53

Des chercheurs britanniques ont cartographié tous les séismes provoqués par des activités humaines depuis 1868, soit 728 tremblements de terre recensés à ce jour. Leur magnitude maximale moyenne est comprise entre 3 et 4. Parmi les causes les plus fréquentes : les activités minières (37% des cas) et la création de retenues d’eau artifi cielles (23%). À l’autre bout du spectre, la fracturation hydraulique (4%) et les explosions nucléaires (3%).

http://inducedearthquakes.org/